Les portes du 102 s’ouvrent à 19h30 pour boire et manger. Les événements commencent à l’heure indiquée.

Du Samedi 03 Juin au Dimanche 04 Juin, prix libre
qu'est-ce que guérir? (soin,, art et politique)
ateliers, installations et bibliothèque

À la suite d’un premier événement, Fausse thérapie, transfert de rêve et dream machine, qui a eu lieu le 7 janvier, le collectif Ni Ni organise deux jours de rencontres et de pratique, autour des notions croisées de soin, art et politique.

A la question « qu’est-ce que guérir ?»
les propos de Rina Nissim, revenant sur son parcours et sa formation de naturopathe en santé des femmes, nous interpellent.

« (…) j’étais très malade et ça m’a pris de longues années pour comprendre, que pour une femme souvent, il est plus facile de tomber malade que de se révolter »*.

De la maladie à la révolte se tiendrait quelque chose.
Une variabilité de temps et d’espace permettant de faire une halte où préparer sa révolte, son insubordination au monde,
à la maladie, aux troubles, aux maux, aux déséquilibres, par une recherche active de vitalité.
Re-prendre confiance en sa capacité à trouver des moyens de prendre en charge son corps, élaborer son propre processus
de guérison, en définir les étapes, trouver des ruses pour soulager/apaiser ce qui heurte, essayer de cohabiter « avec »
plutôt que « contre ».
Proposer, loin du miraculeux, au risque de la déception, de partager d'infimes mouvements et décalages.

* https://www.franceculture.fr/emissions/terre-terre/portrait-de-rina-nissim

Mercredi 07 Juin, 20h30, 5/8 euros
THERMAL (ch)
pièce sonore et concert

Par Trio des Cendres. Thermal est une pièce électroacoustique qui prend les bains thermaux comme matière : matière sonore, matériau historique, matériel narratif, matérialité musicale. Thermal se situe à la frontière du field recording, du documentaire sonore et de la composition musicale, ceci dans une perspective de rendu concret de l’ici et maintenant.
Alain Freudiger voix, textes
Benoît Moreau diffusion, électronique
Raphaël Raccuia diffusion, synthétiseur

Du Vendredi 09 Juin au Samedi 10 Juin, prix libre
WEEK-END À LA CAVE
concerts, distros, salon de thé et + encore

Les groupes du local de répèt’ remontent à la surface, pour jouer en soutien au 102 pendant ces deux jours…
Concerts au programme du vendredi soir (20h).
Des distros, tables de presse, brocante de disques et salon de thé samedi en fin d’aprèm’ (16h30)
& le soir (20h) re-concerts !!!
Bouffe à-priori assurée par Las Vegan.

Jeudi 15 Juin, 20h30, 4/5 euros
SOIRÉE PETER HUTTON
cinéma

Le 25 juin, l’année dernière, se ferment pour une dernière fois les yeux-animaux de Peter Hutton. Son compagnon l’oeil-machine-caméra nous permet de témoigner de son attention scrupuleuse pour le doux mouvement des lumières et des ombres sur les paysages, les villes, l’eau. Au regard méditatif de l’est qui sculpte un espace d’exploration subtil, ou bien, à l’attention apprise par les marins qui doivent scruter mer et ciel, leurs détails qui pourraient porter signes de terre ou de tempête.

« Je n’ai jamais senti que mes films étaient importants dans l’histoire du cinéma. Ils plairont surtout aux gens qui aiment regarder la nature, ou qui aiment avoir un moment pour étudier quelque chose qui n’est pas bondé d’informations. L’expérience de mes films est comme celle d’une rêvasserie. » — Peter Hutton

Puis, deux amis ont lancé un appel à filmer adressé à ses ex-étudiants, collègues, amis, ou cinéastes qui trouvent son travail inspirant. Chacun a tourné une seule bobine de n&b inversible 16 mm. L’ensemble des contributions ont été monté en les séparant par du noir. Depuis, cet objet voyage au côté de quelques films de Peter, comme tentatives de prolongement de son travail. Cela nous permettra de penser à Peter et à son travail en solitude.

Donc ce soir : Tribute to Peter Hutton (2016 / 16 mm / muet / 45 mn) et une sélection de plusieurs films de Peter Hutton.

Samedi 17 Juin, 20h30, prix libre
ANARCHISMES D’HIER ET D’AUJOURD’HUI
Conférence

La Bibliothèque Sociale Anarchiste invite Gaëtano Manfredonia.
L’idée que les anarchistes se sont faite et continuent à se faire du changement social a toujours été plurielle et cela dès l’apparition des premières manifestations d’un courant de pensée libertaire au lendemain de la Révolution française.
Hier comme aujourd’hui la grande force de l’anarchisme aura toujours été de ne pas se présenter simplement comme une idéologie parmi d’autres, en concurrence avec d’autres doctrines radicales, mais comme un ensemble de pratiques à fi nalités émancipatrices, visant une société sans classes ni État, fondées sur l’action autonome des intéressés eux-mêmes individus, peuple ou prolétariat et menées en dehors et contre tout pouvoir politique.

Vendredi 23 Juin, 20h30, 5/8 euros
GYOHEI ZAITSU (jp)
danse butô

Il existe plusieurs butô(s), comme plusieurs façons de faire un cheesecake ! Les ingrédients sont multiples et font UN butô. Parmi ceux-ci, on peut compter un contexte social et politique, un environnement plus ou moins bétonné, des contestations, des échecs, du sens et des riens ! Chercher tout ce qui n’est pas de la danse pour danser…
Venez voir Gyohei Zaitsu, petit moine énervé dansant pour les oiseaux, la bouche pleine de haricots !