Mardi 31 Mars 2009
Carte blanche à Nadia Mokaddem
Cinéma documentaire

Nous avons rencontré Nadia Mokaddem, l’année dernière à l’école de réalisation documentaire de Lussas. Il y avait dans son film de fin d’études, “Sur la langue de ma mère” quelque chose de détonnant et de maladroit qui nous a touché : cet art de rater son film mais de retomber sur ses pattes… cette justesse à se mettre en danger et à parler l’air de rien de choses profondes : l’immigration, la transmission, la préparation d’un coucous entre femmes, les histoires d’amour… Tout ça nous a donné l’envie de la rencontrer. Ainsi nous lui avons proposer de construire autour de son film, une soirée de cinéma, une carte blanche… Nadia sera, bien entendu, présente au 102, pour discuter à l'issue des projections, du geste documentaire, des difficultés à oser dire, à oser montrer...

“Pour 2009, je vous souhaite à tous & toutes que quelqu’un vous offre une carte blanche… Au début c’était trop. Trop de liberté d’un coup vous asphyxie ; ai-je la culture cinématographique suffisante ? Pourquoi moi ? Comment bien choisir ? Et je me suis rendue compte de cette constante du doute à être légitime quand on est femme et combien l’autocensure est devenue la meilleure alliée d’un système qui ronge nos aspirations à vivre libres. À l’heure où je vous parle d’ailleurs, je me bats encore pour qu’une des réalisatrices débutantes comme moi ne s’autocensure pas et accepte de montrer un petit film que je trouve beau. J’aimerais aussi qu’on revoit un vieux cinétract d’Agnès Varda sur les femmes. Et j’aimerais surtout beaucoup qu’on discute ensemble après tout cela, du geste documentaire et de cette difficulté à oser dire, oser montrer en toute maladresse. On m’avait demandé quatre lignes, je ne sais pas faire : que Gute Nacht se débrouille avec mes excès… Après tout n’ai-je pas carte blanche ?” Nadia Mokaddem

- Sur la langue de ma mère ! de Nadia Mokaddem (France, 2008, dvcam, 20’)
- Inch’allah glick de Nadia Mokaddem (France, 2007, dvcam, 19’)
- Réponses de femmes d’Agnès Varda (France, 1977, 16 mm sur dvd, 8’)
+ documentaires sonores et autres surprises