Mardi 20 Janvier 2009, 20h, 4/5 €
Je vous aimais… Trois romances [Ya vas lyubil]
Cinéma

Trilogie documentaire de Victor Kossakovsky (Russie, 1998/2000, DVD, 102’) Y a-t-il un âge pour aimer ? Qu’est ce que l’amour ? L’amour est il soluble dans le couple ? Victor Kossakovsky ne répond absolument pas à ces questions. Il construit avec tendresse une trilogie sur l’amour et le couple aux trois âges de la vie... un pur morceau de romantisme à la fois effrayant et touchant comme une comédie hollywoodienne au pays de Pouchkine.

Pavel et Lyalya - Romance de Jérusalem (1998, sépia, 35 mm projeté en dvd, 30’) Pavel Kogan et Ludmilla Stanoukinas comptaient parmi les maîtres de Victor Kossakovsky au Studio de films documentaires de Leningrad au début des années 1980. En 1993, ce couple de juifs russes a émigré en Israël. Le vieil homme est très malade et a besoin en permanence des soins de sa chère Lyalya qui fait front 24 heures sur 24, malgré sa fatigue. Elle l’accompagne dans l’épreuve de cette lente agonie avec une énergie vitale qui traverse le film et l’éclaire d’une splendide lumière.

Sergueï et Natacha – Romance provinciale (2000, couleur, 16 mm en DVD, 20’) Ils ont à peine 20 ans et veulent se marier. Ils ne sont pas encore tout à fait adultes ni autonomes. Les familles prennent tout en mains, mais la célébration des noces reste un grand moment : le repas, les toasts, les cadeaux, le bal… Cette romance provinciale de Victor Kossakovsky évoque moins l’accomplis- sement d’un désir amoureux qu’elle ne brosse le portrait d’une société qui pèse de tout le poids de ses conventions sur la jeune génération.

Sacha et Katia - Jardin d’enfants (2000, couleur, dvcam projeté en dvd, 52’) Ils sont ensembles au jardin d’enfants, mais Sacha va passer à la “grande école”. Katia l’aime à la folie, mais Sacha aime aussi Arina. Katia est triste et jalouse, c’est son premier chagrin d’amour.