Jeudi 10 Avril 2008, 20h, 5/8 €
Arnaud Rivière / Melmac / Sun Plexus 2 (France)
Concert incontournable

Après des années de performance musicales toutes plus effrayantes les unes que les autres au milieu des bidonvilles austères du grand cadavre de l’ultra-civilisation dominante (1993-1997), après avoir tenté de réveiller les oreilles génétiquement modifiées par les malheureuses bandes passantes du hard discount mondial et les sinistres divertissements audio-virtuels (1998-2004), Sun Plexus 2 décide de se replier au fin fond de sa chère Roumanie pour franchir la barrière temporelle secrète les trasnportant sur Antamak. “Isolés et nus, loin de tout et du rien sidéral, les trois cerveaux malades du plexus solaire expérimentent durant deux années-lumières (2005-2007) de nouvelles drogues aléatoires, les plongeant au fin fond d’un sombre fracas de matières pour y domestiquer de bestiales entités hurlantes” (Philippe Zislin)

Aux frontières d’influences multiples, Melmac crée son propre univers entre post-rock, électronica et bricolages musicaux. Leur dernier album voit la formation s’orienter vers des ambiances de plus en plus noires et oppressantes mais toujours en apesanteur. Mélangeant contemplation et angoisse en s’appuyant sur des guitares tour à tour planantes ou hurlantes, des samples déstabilisants pour une lecture d’un monde lugubre et décharnée.

Traficage au rayon bricolage : tiges de ferraille dans la table de mixage, pas forcément filetées et pinces croco multicolores, ça rentre la sortie dedans. C’est pas du tout fait pour mais ça n’empêche. Un électrophone, plutôt plastique, vive l’explosif, mais renforcé pour encaisser… Pas forcément des disques et même certains en métal, et d’autres. Des capteurs aussi qui se collent là où ils tombent, ou pas, pas toujours. Sur et avec des ressorts, en revanche. Bref, sinon, feedbackophile non repenti mais avec les mains, Arnaud Rivière, 27 ans en 2001, se débrouille avec l’accident et le virage. Se déplace aisément sur Paris (vélo) mais reçoit peu.